Récidive

Les techniques utilisées autrefois dans le traitement du hallux valgus consistaient à retendre les parties molles, qui pouvaient ensuite se détendre.

Depuis qu'on réalise des ostéotomies, la récidive est beaucoup plus rare . Elle est néanmoins possible, car l'os aussi est un tissu vivant, qui évolue toute la vie. On peut voir ces récidives surtout chez les personnes dont la voûte plantaire s'affaisse et entraine la bascule du pied en dedans, surtout en cas de surpoids: la contrainte sur le gros orteil le pousse à la longue à se déformer à nouveau.

Il existe néanmoins des récidives, même en l'absence de facteurs de risque. Après un résultat initial parfait, on observe à nouveau une déviation, habituellement moins importante. Ces cas sont heureusement rares (1à 2%). On ne retrouve pas toujours une cause à cette récidive "imméritée". Il faut rechercher une anomalie de l'arrière pied qui serait passée inaperçue, ou une hyper laxité.

 

grande déformation

On peut aussi observer, non pas une vraie récidive, mais une correction imparfaite dans les cas de grande déformation préopératoire.

post opératoire

Il n'est pas toujours souhaitable de tout corriger, car la rétraction des parties molles entraine alors des douleurs postopératoires. Cette patiente de 76 ans est cependant satisfaite du résultat, elle peut se rechausser normalement.

 

Mise à jour 9 09 2015

56 allée des tulipes 33600 PESSAC © Dr GANDON 2009